Les subordonnées en allemand : Relatives, temporelles et causales

Les clauses subordonnées allemandes jouent un rôle crucial dans la construction de phrases complexes, en fournissant des informations supplémentaires et en indiquant les relations entre les différentes parties d'une phrase. Parmi elles, les clauses relatives, temporelles et causales occupent une place prépondérante. Examinons chacun de ces types de clauses à l'aide d'exemples.

 

Clauses relatives

Les clauses relatives en allemand fournissent des informations supplémentaires sur un nom ou un pronom dans la clause principale. Elles sont introduites par des pronoms relatifs tels que “der”, “die”, “das”, “welcher”, “welche”, “welches”, et autres. En voici un exemple :

  • Das Buch, das ich lese, ist sehr interessant. (Le livre que je suis en train de lire est très intéressant).

Dans cet exemple, “das ich lese” est la clause relative qui fournit des informations supplémentaires sur “das Buch”.

 

Clauses temporelles

Les clauses temporelles en allemand indiquent des relations temporelles et sont introduites par des conjonctions de subordination telles que “wenn” (quand), “bevor” (avant), “nachdem” (après), et d'autres encore. En voici un exemple :

  • Wenn es regnet, bleibe ich zu Hause. (Quand il pleut, je reste à la maison.)

Ici, “wenn es regnet” fonctionne comme une clause temporelle indiquant la condition dans laquelle la clause principale se produit.

 

Clauses causales

Les clauses causales en allemand expriment la cause ou la raison de l'action dans la clause principale. Elles sont introduites par des conjonctions de subordination telles que “weil” (car), “da” (depuis), “denn” (pour), entre autres. En voici un exemple :

  • Ich gehe nicht ins Kino, weil ich müde bin. (Je ne vais pas au cinéma parce que je suis fatigué.)

Dans cette phrase, “weil ich müde bin” sert de clause causale expliquant la raison pour laquelle il n'est pas allé au cinéma.